Je tricote trop serré, que faire ?

Vous venez de terminer votre pull et vous vous apercevez que celui-ci est (une fois de plus) trop petit ? Vous tricotez sans doute trop serré (comme moi !). Quelques astuces vous permettront d’y remédier 😊

Serré ou lâche, ce que cela signifie

Nous avons tou.te.s des manières différentes de tricoter. Lorsque nous apprenons le tricot, nos gestes, notre posture, notre façon de tenir les aiguilles deviennent des habitudes dont il peut être difficile de se défaire.

De manière générale, tout est question de tension : quelqu’un qui tricote trop serré aura tendance à trop tirer sur le fil (et inversement pour la personne tricotant de manière trop lâche).

Lorsque l’on tricote serré, on obtient un tricot trop étriqué tandis que lorsque l’on tricote lâche, on obtient un tricot trop mou ou trop ajouré.

Les astuces quand on tricote trop serré

Il existe plusieurs solutions qui peuvent vous aider :

Astuce n° 1 – Changer d’aiguilles

Si vous réalisez votre échantillon et que celui-ci est trop petit, il est recommandé de se diriger vers des aiguilles plus grandes. Souvent, une demi-taille au-dessus de celle préconisée est suffisante. Si vous voulez en être bien sûr.e, recommencez tout de même votre échantillon (et oui ☹)

La matière des aiguilles peut également avoir une importance : sur des aiguilles en bois, les mailles auront tendance à davantage « accrocher » et donc à moins glisser, ce qui peut engendrer encore plus de tension. Opter pour des aiguilles métalliques pourrait vraiment changer la donne !

Astuce n° 2 – Modifier sa méthode de tricot

Vous tricotez à l’anglaise ? Essayez la méthode continentale !

Certes, cela nécessite un peu de temps, mais vous prendrez de nouvelles habitudes et cela peut réellement corriger le problème. Que vous décidiez de changer de méthode ou non, l’idée est de parvenir à relâcher la pression sur ce fil 😊  

Astuce n° 3 – Miser sur le blocage

Lorsque votre ouvrage est terminé, trempez-le à l’eau froide, essorez-le délicatement et épinglez-le à plat de façon à étirer au maximum les zones qui posent problème. Le blocage ne résout pas tout (un tricot trop petit restera probablement trop petit) mais vous pouvez malgré tout gagner de précieux centimètres ici et là.

Tricoter 1 taille au dessus est-il judicieux ?

Personnellement je ne trouve pas que soit la bonne idée, car les problèmes de tension ne se répercutent pas forcément de la même manière sur tout le tricot entier (par exemple, je vais avoir des problèmes de largeur tandis que la longueur est ok). Tricoter une taille au dessus, c’est le risque de se retrouver avec un tricot moins bien ajusté : toujours un peu trop serré sur la largeur mais avec des manches trop longues (ou inversement).  

Pour conclure, gardez en tête qu’il n’y a pas de « bonne » ou « mauvaise » manière de tricoter, le tout étant avant tout d’obtenir un résultat satisfaisant pour soi !  N’oubliez pas d’essayer régulièrement votre vêtement en cours de tricot, cela vous permettra d’évaluer les risques avant qu’il ne soit trop tard…

Laisser un commentaire