Astuces pour coudre la viscose

Difficile de passer à côté, tant on la trouve partout ! Que ce soit dans les magasins de tissus, ou dans de nombreuses compositions du prêt-à-porter, la viscose fait partie des matières incontournables de l’habillement.

Caractéristiques de la viscose

Il ne s’agit ni d’une fibre naturelle (comme le coton par exemple), ni d’une fibre synthétique (issue de composés plastiques, comme le polyester) mais bien d’une fibre artificielle. En effet, la viscose est produite à partir d’éléments d’origine naturelle (pulpe de bois notamment) mais qui sont ensuite transformés via des procédés artificiels (afin d’obtenir la cellulose).

Souvent bon marché, son aspect est fluide, doux et plutôt brillant.

Elle est généralement utilisée pour la confection de vêtements féminins nécessitant de la fluidité et de l’aplomb (tops, jupes, robes) mais on peut également l’utiliser pour doubler un manteau, une veste, ou encore créer des accessoires…

Coudre la viscose, pourquoi ça fait peur ?

Comme toutes les matières fluides, la viscose aura tendance à « fuir » et à glisser, ce qui peut rendre sa découpe et son travail plus compliqués.

Selon l’épaisseur et si la matière est particulièrement fine, Il est également possible de rencontrer quelques problèmes : bourrage du tissu sous la plaque métallique, stries ou trous si le matériel utilisé n’est pas adapté…

Pas de panique, avec une bonne préparation et un peu de délicatesse, coudre la viscose est à la portée de tous 😊

Toutes les astuces pour coudre la viscose

Avant toute chose :

  • Sachez qu’il y a toujours un risque que votre viscose rétrécisse au 1er lavage, n’oubliez pas de la laver avant d’attaquer votre ouvrage !
  • Utilisez de l’amidon ou un stabilisateur : en rigidifiant légèrement votre tissu, vous aurez ainsi moins de difficultés à le travailler

Le choix du matériel :

  • Découpez votre tissu sur une surface bien plane, et épinglez les bords si besoin pour éviter qu’il ne s’échappe !  Il peut être judicieux d’utiliser un cutter rotatif afin de limiter les mouvements induits par une paire de ciseaux
  • Choisissez la bonne taille d’aiguille, une aiguille standard n°70 fera généralement l’affaire mais n’hésitez pas à utiliser une aiguille de type Microtex si votre viscose est particulièrement fine. Cela vous évitera d’endommager votre joli tissu

Méthodes et finitions :

  • Bâtir les coutures est un bon moyen d’obtenir de belles coutures régulières, et vous prenez moins de risques qu’avec les épingles
  • Diminuez la longueur des points (1,5 à 2 mm selon l’épaisseur)
  • La viscose a tendance à s’effilocher : pour un meilleur rendu n’oubliez pas de surfiler et préférez les coutures anglaises qui vous permettront d’obtenir de belles finitions

N’ayez pas peur de vous lancer et choisissez un patron simple pour démarrer !

Vous trouverez en boutique toutes sortes de viscoses imprimées, de la plus fine à la plus épaisse, et qui peuvent s’adapter à votre projet 😉


Laisser un commentaire